Les couleurs ont un pouvoir magique : elles interagissent entre elle pour nous faire voir des choses qui n’existent pas.

Vous avez sûrement déjà croisé ces images célèbres d’illusions visuelles.

En tant que peintre, nous devons comprendre comment ces illusions fonctionnent pour choisir les vraies couleurs au moment de les poser sur la toile.

Exercer son oeil

A partir d’une photo, essayer de retrouver les couleurs d’une petite zone dans un premier temps, vous devez uniquement utiliser vos yeux et le sélecteur de couleur. la pipette va vous permettre de corriger votre exercice.

L’important ici est de bien identifier vos erreurs. Est ce que vous arrivez à choisir la bonne teinte ? Est ce que vous avez fait une erreur de valeur ? de saturation ?

Avec la pratique, cet exercice permet d’éviter les erreurs liées aux illusions chromatiques, et de développer votre instinct pour mieux identifier les couleurs.

Etude d’une photo

Dans l’exemple ci-dessus, ma première étude montre bien l’influence de l’illusion d’optique sur ma manière de choisir mes couleurs : j’ai choisi des verts beaucoup trop chargés en bleu, l’ambiance est vraiment différente, on sent moins bien la chaleur du soleil. J’ai étudié plus avant la photographie à la pipette pour comprendre où était mon erreur, et je me suis rendue compte que ce que je voyais comme du vert était en fait un jaune sombre. J’ai ensuite recommencé mon étude pour me rapprocher de mon intention initiale et coller à l’ambiance de la photographie.
Et j’ai fini comme d’habitude sur une étude d’imagination pour valider mes nouvelles connaissances.

Vous avez aimé cet article ?
Pour me soutenir, vous pouvez me laisser un petit commentaire (juste en bas) ou me suivre sur instagram.