J’ai fait un véritable bond en avant quand j’ai commencé à utiliser un carnet de croquis. Avec le temps j’ai créé une méthode qui m’a permis de m’améliorer.

Allez,je vous raconte.

Comment tout a commencé

Je me souviens, c’était en janvier 2017. En cette période des bonnes résolutions, j’avais décidé de me bouger, de me mettre sérieusement au dessin, même si je restais complètement autodidacte. A l’époque je découvrais les vidéos de Richard Vatinel et du forum, Illustration Motivation, et parmi ses excellents conseils, le plus important à mon sens c’est de remplir un carnet.

Des carnets j’en avais déjà toute une valise, mais ils étaient de simples supports. Je ne voyais pas l’avantage d’un bloc de feuilles reliées par rapport aux feuilles volantes.

Le truc, c’est que dans la même période je suis tombée sur le concept du bullet journal. Pour faire court, un bullet journal est une méthode pour à organiser sa vie avec un cahier. Je ne vais pas développer plus, il existe une ribambelle de vidéos sur youtube avec un million de bonnes idées pour vous fabriquer un super-agenda amélioré et taillé sur mesure. Je vous laisse les découvrir.

J’ai donc fusionné ces deux idées : dessiner tous les jours et organiser mon travail dans un carnet.

Il me restait un obstacle : comment remplir toutes ces pages blanches ?

Et oui, un carnet vide, c’est l’angoisse de la page blanche multiplié par mille. Et pour ma part, payer cher un carnet de qualité ne m’aidait pas du tout : j’étais persuadée que j’allais tout gâcher en gribouillant dessus. Comment faire ?

Et bien mon premier carnet, je ne l’ai pas acheté, je l’ai fabriqué. Avec quelques feuilles d’imprimante, du fil et un carton de Coco Pops (véridique). Ce côté cheap m’a mise complètement à l’aise et j’ai pu commencer à travailler dessus plus sereinement. Et pour la première fois j’ai finis un carnet !

Quand j’écris ces lignes j’en suis au carnet n°9, c’est à dire à plus de 1500 pages remplies de dessins, de tests, d’études. Je ne me rendais pas compte, mais j’étais en train de créer une arme puissante pour garder confiance en moi et aller plus loin.

Est-ce que je peux être assidue ? Oui !
Est-ce qu’un travail quotidien m’a permis d’évoluer ? Oui !
Est-ce que je suis capable d’atteindre mes objectifs ? Oui !

Vous aussi vous voulez vous y mettre ? C’est parti :

  1. Comment choisir son carnet
  2. Booster son apprentissage
  3. 7 astuces pour commencer et remplir un carnet

Remonter au début de l’article