Un exercice facile, pour débutants et confirmés.

Principe

J’ai découvert cet exercice dans une vidéo de Proko.

Pour résumer, l’idée c’est de se vider la tête, se détendre et dessiner. On commence quelque part et on avance sur la feuille sans (trop) réfléchir et sans s’attacher à la figuration. Il faut suivre son instinct, rester spontané et se relaxer.

Dessin meditatif

Les formes viennent naturellement, et même si le résultat semble médiocre, le plus important est d’avoir pratiqué.

Ce que j’ai tiré de l’exercice :

  • Me détendre
  • Produire et m’entraîner plus facilement, quelque soit l’heure de la journée ou mon état emotionnel
  • Travailler la discipline, l’endurance et la persévérance
  • M’entraîner sur des points très particuliers sans être parasité par le besoin de résultat
  • Continuer à dessiner même quand je n’ai pas d’idées, voire pas envie
  • Rester créatif et m’exprimer avec des formes abstraites
  • Apprendre à maîtriser un nouvel outil
  • Découvrir des textures et des formes inédites

Ce que j’ai remarqué

J’ai trouvé ça difficile de “ne pas penser”. J’ai plutôt essayé de me raccrocher aux formes, au dynamisme et aux répétitions. Je voulais faire quelques chose de cohérent sans rien représenter de précis. Je ne sais pas si j’ai réussi l’exercice, mais le résultat m’a beaucoup plu.

Premier Essai
En vrai je me suis appliquée pour que ce soit « joli », mais ce n’est pas vraiment obligatoire dans cet exercice.

Dans mon premier essai j’étais assez surprise de la rapidité du processus, et j’ai eu du mal à ne pas représenter d’objet en particulier.

Au bout d’un certain temps, j’ai senti une résistance mentale, un peu comme si mon cerveau ne s’amusait plus, et à partir de là j’ai dû me forcer à continuer pour finir. C’est un effort que j’ai reconnu parce qu’il revient souvent quand je me lance dans de grands projets compliqués et que je perds la motivation. Mais dans ce contexte de dessin méditatif, j’ai dépassé cette résistance plus facilement.

Cet exercice tout simple, très proche du griffonnage, s’est transformé en bon exercice de discipline, mais sans la pression d’être en train d’essayer de dessiner une forme compliquée en plus.

Variantes à essayer

  • Tester avec d’autres outils, la couleur et/ou l’aquarelle
  • Faire l’exercice quotidiennement