Les couleurs étant mon point faible, je me suis concocté un petit challenge dessin personnel.

#Wallywood ? #22panels ? Kesako ?

Mon point de départ était dans le livre de Laurent Durieux, Mirages (qu’on m’a gentiment offert à Noël), et consistait en un seul nom : Wally Wood.

Wallace Allan Wood, aka Wally Wood, était un éditeur et un auteur de comics américain, qui avait un certain nombre de “trucs” pour qu’une bd reste intéressante à lire. Et parmi ceux-ci j’ai découvert ses “22 panels that always works” soit en français les 22 cases qui marchent à tous les coups.

J’avais donc 22 contraintes, une par jour, plus celle de m’inspirer de Laurent Durieux pour ce qui est des couleurs et du style.

Le résultat :

Bilan du challenge dessin

Ma première surprise, c’est le retour très positif sur les réseaux et irl à propos des petites histoires qui accompagnent les dessins. Ce n’était pas du tout prévu au départ, mais tant que ça ne devient pas trop chronophage, j’aimerai bien continuer. Elles sont disponibles dans les descriptions sur mon compte instagram @roca.orange.

En ce qui concerne le dessin cet exercice m’a permis de faire le point ce que je savais faire à la couleur et ce qu’il faut encore travailler. Travailler en aplats m’a fait beaucoup de bien, mais j’ai encore beaucoup de mal à penser à la fois à tous les aspect d’une image : composition, gestuelle, anatomie, perspective, contrastes, etc. Ce qui me gêne le plus, c’est que certaines des mes illustrations ont des aspects qui se contredisent, et d’autres ne représentent pas très bien leur thème parce que je n’ai pas su garder l’idée tout au long du processus.

Finalement, il faudrait recommencer ce challenge depuis la première image pour améliorer et homogénéiser l’ensemble. J’ai encore beaucoup de choses à appendre ! Mais pour le moment il y a plein d’autres choses que j’aimerai explorer.

Rendez-vous l’an prochain pour un autre #22panelsthatalwayswork ?

Remonter au début de l’article